une longue saga déjà… et pas le moindre démarrage au bout de 10 ans !

Un récent article de l’Avenir du 7 avril dernier évoque deux gros projets immobiliers « en stand-by », à proximité de l’arrêt SNCB de Chastre.  Notre Bourgmestre y évoque les retards pris par ces deux projets de manière plus que confuse, sans mentionner les vraies raisons de ces retards. Qu’en est-il du projet du site de la gare de Chastre ?

Le projet de rénovation de la place de la gare est ancien : il a vu le jour en 2007 et est allé cahin-caha pendant plusieurs années pour s’arrêter net en 2017 : plus de sous à Chastre ni à la Région wallonne, notre partenaire dans ce montage public-privé. Essayons d’y voir clair en nous replongeant au début de l’avant-dernière législature.

L’histoire du projet en quelques dates-clés

21 décembre 2007

Le Plan communal d’aménagement révisionnel dit « de la gare de Chastre » est présenté au Conseil communal et voté à l’unanimité, un projet prioritaire et intéressant malgré certaines réserves d’Ecolo. Pour nous, le projet n’a de sens que s’il est conduit dans son ensemble, y compris le volet des plantations, des sentiers, de la mobilité etc. Le saucissonner lui ferait perdre tout son intérêt.

Enjeux globaux : « offrir une réponse attractive en termes de logement contemporain, d’animation et de qualité du cadre de vie, associée à une faculté d’accessibilité maximale aux modes doux et aux transports en commun. Renforcer un point communal fort et affirmer de l’identité chastroise (…), revitaliser les lieux afin de doter le quartier d’un espace public et de préserver un patrimoine industriel emblématique (ancienne Sucrerie) ». L’auteur du projet réaffirme les principes du Développement durable (mobilité alternative, intermodalité, bâtiments éco-constructifs, adaptés et évolutifs), ECOLO applaudit.

Un travail sérieux et de longue haleine démarre, qui associe la CCATM, les services d’urbanisme de la commune, le bureau d’études EPU-re et divers services de la Région wallonne. Rien n’est encore chiffré. Le travail se fait en parallèle avec la mise sur pied du schéma de structure qui aboutit en décembre 2008.

Fin juin-13 juillet 2009

Organisation de l’enquête publique sur le SAR (site à réaménager) en période de vacances (la loi, rien que la loi…).

63 réponses seulement à l’enquête publique, mal annoncée, réunion d’information très confidentielle le 1.07, puisque nous étions une dizaine ! Il est vrai que le projet n’est pas du tout participatif, qu’il n’y a quasi pas eu de contacts avec la commune de Walhain, qui est en train de prévoir elle aussi un plan d’aménagement de son côté de la rue de la Sucrerie.

ECOLO déplore le manque de publicité et de participation et réagit au dossier de 181 pages uniquement consultable à la commune de Chastre pendant les heures de bureau…. Nos craintes : la mobilité (comment faire coexister sur cette place les piétons, cyclistes, personnes moins valides, automobilistes ?), pourquoi vouloir créer là le « centre » de Chastre, sans tenir compte du centre existant près de l’église et de l’école ? Les espaces verts nous semblent insuffisants, le caractère « durable » du projet proposé ne nous convainc pas. Nous proposons de créer là un écoquartier au terme d’un réel cheminement participatif. Chastre se profilerait ainsi en pointe en matière de développement durable et d’énergie.

Les riverains, de Perbais surtout, sont choqués par l’arrivée d’une « ruelle » qui débouchera rue de la Sucrerie et qui absorbera tout le trafic des habitants de la place et des navetteurs. Ils craignent l’ombre portée par des bâtiments plus élevés, l’entrée des parkings souterrains dans leur rue également et un rond-point « surréaliste » puisque empiétant sur des propriétés, dont celle du Garage des 4 Bras. Les recours s’enchaînent. L’étude conclut (p.151) que « la procédure s’annonce longue et complexe ». Bien vu.

Le 17 mai 2011, le Conseil communal approuve la convention de partenariat public-privé entre la commune et le promoteur, la société Eckelmans de Louvain-la-Neuve. De beaux tableaux précisent les responsabilités et obligations de chacune des parties et un calendrier prévoit le début des travaux pour 2012 et la fin pour 2016 ! Y compris les voiries et l’élargissement de la rue de la Sucrerie sur Walhain bien sûr, pas sur Chastre !

En février 2012, année électorale, une nouvelle enquête publique est organisée sur le PCAR (plan communal d’aménagement qui révise le plan de secteur). ECOLO y répond parmi 67 réclamants, dont 32 de Walhain cette fois. Le projet a gonflé (pour faire plaisir au promoteur et ainsi lui faire accepter la prise en charge d’une salle polyvalente et d’un espace de crèche ?), le nombre de logements est excessif, certains étant situés dans la zone des cours et jardins ou très près des voies de chemin de fer. L’analyse de la mobilité est biaisée puisqu’on n’évoque même pas un second projet de lotissement au site de Boischamp, pas loin de la gare (80 logements projetés). Des erreurs graves sur le trafic ferroviaire donnent une image fausse de la future « plateforme multimodale ». La SNCB, Infrabel, la direction des routes (qui note en passant des erreurs de 3-4m dans les plans cadastraux !), le fonctionnaire délégué, les TEC se manifestent avec des critiques diverses. Les habitants soulignent le manque de services et d’infrastructures pour accueillir les nouveaux habitants. Et les riverains de Perbais s’exclament : « Perbais n’est pas l’arrière-cuisine de Chastre !».

Un beau projet de revitalisation ou un miroir aux alouettes que ce nouveau quartier qu’on nous propose ? On commence sérieusement à se poser des questions…. On est loin de l’écoquartier à taille humaine dont nous rêvions… Chastre a-t-elle les moyens suffisants pour faire face à un tel projet ? La commune de Chastre est en effet entrée dans l’ère des comptes manquants et des budgets serrés qui annoncent les difficultés financières récentes.

La suite ? La voici, sous forme d’extraits des PV des conseils communaux où il a été question du projet de rénovation de la place de la gare, entre 2012 et 2017. Langue de bois, mensonges, aveuglement dans toutes ces réponses aux questions de mandataires de l’opposition ? A vous de juger !

03/12/2012, Conseil communal (CC) allocution du bourgmestre nouvellement réélu

[…] Quant à nous, fidèles au programme que nous vous avons présenté, nous vous proposons
de:
– maintenir tous les acquis, bien entendu,
– de réaliser les travaux du collecteur de la vallée de la Houssière,
– de terminer la rénovation de la Place de la Gare de Chastre, […]

29/01/2013 CC note de politique générale budget 2013 :

Notre projet de rénovation de la Place de la Gare de Chastre entre tout doucement dans sa phase finale et les premiers mouvements devraient s’amorcer durant cette année 2013.

26/03/2013, CC

Monsieur Henkart précise que le SAR vient d’être annulé. Il s’inquiète en ce qui concerne les répercussions que cela pourrait avoir sur le projet relatif à la Place de la Gare de Chastre.
Monsieur Demanet précise que le PCA n’est pas touché par cette décision. La seule conséquence de l’annulation du SAR réside dans le fait que si ce SAR avait été adopté, des subsides étaient potentiellement utilisables en cas de pollution du sol.

23/04/2013 CC

Monsieur Verhoeven souhaite savoir où se situe le projet d’aménagement de la place de la gare de Chastre ?
Monsieur DEMANET précise que l’auteur de projet réalise l’étude de la place et le promoteur quant à lui, prépare 4 ou 5 lots pour réaliser tous les travaux, lots par lots et qu’une enquête publique sera lancée dans le courant du mois de juin 2013.
En ce qui concerne la place qui fait l’objet d’un dossier en revitalisation urbaine, le projet sera terminé pour la fin des vacances, il sera ensuite soumis au Conseil communal puis on pourra passer à l’exécution des travaux.
En ce qui concerne le coût du projet, il sera sensiblement diminué car le MET n’envisage aucune modification du rond-point situé à l’entrée à la rue Ledocte. Les travaux devraient débuter en 2014.

10/07/2013 CC

Monsieur Cordy souhaite savoir où en est le dossier d’insertion de l’atelier de repassage dans les anciens locaux de la gare de Chastre.
Monsieur Demanet précise que ce dossier est toujours ouvert chez Monsieur le Ministre et le Fonctionnaire délégué, ceux-ci n’ayant pas de délai pour statuer et attendant l’évolution du dossier relatif à la réhabilitation de la place de la Gare.

09/09/2013 CC

Aménagement de la Place de la Gare : projet d’acte d’emphytéose entre la Commune et Infrabel pour la réalisation de quarante places de parking : arrêt et décision

26/12/2013 CC note de politique générale budget 2014

Notre projet de rénovation de la Place de la Gare de Chastre évolue favorablement.
La partie administrative suit son cours et il n’est pas interdit de penser que les premières réalisations concrètes pourraient avoir lieu fin 2014 début 2015.

25/06/2014 CC

4. Monsieur Cordy, Conseiller communal, souhaite savoir comment évolue le dossier d’aménagement de la place de la Gare à Chastre, notamment au niveau des impétrants.
Monsieur Demanet précise qu’on vient de recevoir les diverses estimations des impétrants avec un retard assez conséquent.
La phase suivante consiste en une négociation permettant de déterminer la quote-part de tous les intervenants dans les frais inhérents à l’équipement de cet espace public.

Vœux 2015 du MR

Nous continuerons inlassablement à pousser nos deux projets phares que sont la rénovation de la place de la Gare et le lotissement du Boischamps.

28/10/2015 CC

9. Madame Masson, Conseillère communale, souhaite savoir ou en est l’évolution du dossier d’aménagement de la place de la gare à Chastre.
Monsieur Demanet, Echevin, précise que Monsieur le Ministre Di Antonio a lancé un nouvel appel à projets qui sortira le 17 novembre prochain et que nous intègrerons notre projet dans cet appel afin d’obtenir une subsidiation complémentaire.
Monsieur Demanet tient à préciser qu’après l’ensemble de toutes les démarches en cours ou à venir, il faudra bien évidemment solliciter ensuite les permis d’urbanisme avant de commencer les travaux.
Monsieur Demanet précise, suite à une remarque de Monsieur Cordy, qu’il n’y a aucun projet d’habitations sociales dans l’aménagement des bâtiments prévus à la gare de Chastre.

30/11/2015 CC

1.Madame Masson, conseillère communale, souhaite savoir où en est le dossier des aménagements de la place de la Gare et notamment au niveau des subsides.
Monsieur Demanet précise qu’une procédure permettant à notre Commune de bénéficier dans le cadre de la revitalisation urbaine d’un montant de 1.259.000 € de subside est en cours. Une réduction de 10% devrait intervenir sur ce montant de subside. Dès lors, il reste 400.000 € pour lesquels le Collège a introduit diverses démarches en vue d’obtenir une autre subsidiation.
Madame Masson souhaite que l’on prenne néanmoins des mesures pour la sécurisation de cet endroit.
Monsieur le Bourgmestre précise que des investissements actuels à cet endroit ne sont pas compatibles avec une bonne gestion car ces investissements devraient être annihilés lors de la réalisation des travaux.

16/12/2015 CC note de politique générale budget 2016

Notre projet de rénovation de la Place de la Gare de Chastre entre tout doucement dans sa phase finale. Nous finaliserons le volet financier grâce à l’aide de la Région et à celui de la Province du Brabant Wallon.

30/08/2016 CC

3. Madame Debauche, Conseillère communale demande quelles sont les pollutions rencontrées place de la Gare ?
Monsieur Demanet, Echevin cite les hydrocarbures et les nitrates.
[NB. Qui va dépolluer ? Qui va payer les frais ? Pas de réponse à cette question.]

21/12/2016 CC note de politique générale budget 2017

Notre projet de rénovation de la Place de la Gare de Chastre est en attente de subsides de la Région Wallonne. Malheureusement, celle-ci ne peut nous donner un délai dans le paiement de ceux-ci.

13/06/2017 CC

Monsieur Cordy : Qu’en est-il du projet de la place de la Gare ?
Monsieur Demanet : Il a déjà été expliqué que cette réalisation était impossible sans subsides or la Région wallonne a bloqué tous les subsides.

12/12/2017 CC note de politique générale budget 2018

Notre projet de rénovation de la Place de la Gare de Chastre est en attente de subsides de la Région Wallonne. Malheureusement, cette dernière ne peut nous donner un délai dans leur attribution.

Dernière étape : Chastre répond en février 2018 à un appel à projets de la Région wallonne, sur la création d’un cœur de village à la gare, sur des aménagements d’accessibilité et de mobilité, et la redynamisation des activités commerciales sur place par une meilleure signalisation routière et des conteneurs pour le tri sélectif des déchets. Le projet de Chastre a été retenu et la région lui octroie 150 000 euros de subsides sur un total de 583 319 euros de dépenses. Très bien. Mais pour faire quoi exactement alors qu’un chantier gigantesque devrait commencer là, dans … combien d’années ? Des travaux inutiles comme on en a déjà vu en Belgique ? Le Collège demandera à la ministre de Bue de reporter le subside à plus tard, quand le projet sera finançable. A suivre donc, la balle est dans le camp de la ministre.

Alors, quand notre Bourgmestre dit à la presse que le projet devrait aboutir durant la prochaine législature, nous n’y croyons pas. Le projet doit d’abord être remis sur le métier, c’est bien dommage pour tous ceux qui y ont travaillé pendant toutes ces années et dont les efforts ne sont pas récompensés. Le Conseil communal y a aussi consacré des heures, sans résultat jusqu’ici.

Pourquoi ne pas repartir d’un projet participatif, plus petit et plus durable, plus vert aussi, et qui soit un modèle de mobilité douce ? C’est ce qu’ECOLO proposera dans son programme électoral. Commencer petit, et travailler en plusieurs phases, au fur et à mesure des moyens et des subsides obtenus, car une commune de la taille de Chastre ne peut répondre seule aux besoins financiers d’un tel projet.

Share This