Je m’appelle Stéphanie Wouters, je suis née en 1976, maman de 4 enfants de 14, 12, 9 et 5 ans.

J’habite à Villeroux depuis toujours même si j’ai vécu en Asie du sud-est et que j’ai beaucoup déménagé, je suis toujours revenue à mes sources…

D’un naturel spontané et dynamique, j’aime entre autres, aller à la rencontre des autres et faire de ces rencontres une richesse. Soucieuse du respect du vivant, quel qu’il soit, je suis sans cesse en quête de sens sur nos manières de vivre et d’interagir avec notre environnement.

Si je devais définir un but à cette quête, il serait de réussir à vivre dans notre société en laissant la plus petite empreinte écologique possible… pas simple…

Pas Simple, mais à force de petits pas je veux continuer de croire qu’il est encore possible d’œuvrer pour un monde meilleur où l’amour et le respect seraient les maîtres mots. (“Sois le changement que tu veux voir en ce monde” Gandhi)

« Ecolo » dans l’âme par mon éducation, je berce depuis mon enfance dans un souci d’économie d’énergie, de gestion des ressources et des déchets, de respect du vivant, … Toutes ces notions sont pour moi bien ancrées.

Mes centres d’intérêts sont, à ce jour, principalement axées sur la manière de faire passer un message aux générations futures, un message porteur d’espoir.

“Les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain” et devront faire face à d’autres défis encore. L’école devrait être, à mon sens, un lieu où l’écologie et plus le bio mimétisme, auraient toute leur place (au même titre que la médiation et la pleine conscience).

En tant qu’habitante de Villeroux, je suis bien consciente des points à améliorer dans notre joli village, à savoir, la limitation de la vitesse, les nuisances sonores nocturnes principalement liées à certains animaux et, comme cela a été demandé, poursuivre les démarches en vue de la création d’un espace intérieur et extérieur de rencontre pour les habitants de Villeroux.

Pour Villeroux, pour Chastre, pour notre planète, … Je voudrais que nous puissions regarder dans la même direction avec comme trame de fond le respect du vivant et de l’intérêt collectif.

Share This