Ecolo dit cent fois oui à une politique locale Energie-Climat, bien nécessaire à Chastre autant qu’ailleurs, mais pas comme ça !

C’est quoi, Pollec ?

La région Wallonne s’est donné comme objectif via son projet POLLEC 3 (Politique Locale Energie Climat) de soutenir les communes à l’élaboration d’un Plan d’Actions en faveur de l’Energie Durable et du Climat (PAEDC) Ce projet Pollec s’inscrit dans le cadre de la Convention des Maires, un mouvement européen d’autorités locales et régionales qui s’engagent pour le climat, à améliorer l’efficacité de l’énergie et à accroître le recours au renouvelable. La commune de Chastre a adhéré en décembre dernier à cette convention et s’engage donc d’ici 2030 à réduire de 40% ses émissions de C0² pour lutter contre le dérèglement climatique et préparer son territoire à s’adapter aux changements. Belle initiative, souhaitée, saluée et votée par ECOLO.

Le processus prévu par la majorité en place

La commune doit constituer une cellule interne qui va préparer le projet et réunir un comité de suivi constitué de citoyens et de mandataires. Le comité de suivi et le projet lui-même doivent être présentés et approuvés par le Conseil communal avant le 30 septembre 2018. Il y a donc urgence.

Une réunion organisée… en urgence le 23 août dernier devait éclairer les éventuels candidats au comité de suivi. L’état des émissions de CO² de la commune nous a été présenté, ainsi que les pistes éventuelles pour les réduire. C’est un consultant qui a réalisé cette étude et présenté un travail intéressant, même s’il ne met pas suffisamment l’accent sur les économies d’énergie, la mobilité douce et les potentialités de production d’énergie renouvelable. Il faudra réduire nos émissions de 11 500 tonnes, en une bonne dizaine d’années. Le poids de ces réductions serait essentiellement porté par les citoyens, très peu par la commune elle-même.

Qu’en pense ECOLO ?

Les membres et mandataires ECOLO présents sont sortis furieux de cette réunion. Pourquoi ?

  1. M. Babouhot, l’échevin de l’énergie et de l’environnement, ne s’est même pas dérangé pour assister à cette réunion. Il est vrai qu’il ne se dérange pas souvent… Il a prévenu à la dernière minute de son absence. C’est Jean-Marie Thiry qui a pu heureusement reprendre son ancien costume d’échevin et expliquer le projet au public présent. Comment mobiliser, motiver sans même rencontrer les nombreux citoyens venus à la réunion ? M. Babouhot exerce-t-il encore réellement sa fonction alors qu’il en perçoit la rémunération ?
  2. La convention ayant été signée en décembre dernier, on se demande pourquoi on doit tout faire dans l’urgence ? Que s’est-il passé ces 6 derniers mois ? A-t-on laissé traîner les choses pour qu’une participation citoyenne ne soit plus possible vu les délais ? Ecolo a régulièrement posé des questions sur l’avancement du projet. Nous n’avons jamais eu d’autre réponse que « ça suit son cours ». Dormez en paix, braves gens ?
  3. Les éventuels candidats au comité de suivi sont plutôt refroidis : personne n’a pu leur dire quelle serait leur tâche, les moyens dont ils disposeraient (aucun, semble-t-il), les délais etc. La majorité IcR en bout de course n’a rien à leur présenter et le comité de suivi devrait réussir à sensibiliser les habitants à tout ce qui les attend : investir des dizaines de millions d’euros dans un projet dont ils ne savent encore rien.
  4. C’est donc finalement le Collège qui va rédiger le projet avec le comité de pilotage interne (l’administration), rien ne sera débattu avant la présentation du texte au conseil communal de septembre, un conseil dont on ne connaît pas encore la date. Alors que fin septembre est la date butoir inéluctable si on ne veut pas perdre le subside de 5 000 euros, déjà dépensés pour l’étude réalisée par le consultant.

Il reste un mois pour boucler le tout : aucune participation citoyenne n’est visiblement souhaitée dans ce projet alors qu’il nous engage pour plus de 10 ans, c’est ça la nouvelle culture politique que promettent l’échevin invisible et le Bourgmestre actuel ? Qui peut encore y croire après ceci ?

Share This