Je suis née à Ixelles en 1969. Je suis maman de 2 grands enfants. J’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence à Watermael-Boitsfort où les animations culturelles communales et de quartier m’ont donné le virus de la fête et de la culture diversifiée et colorée.

J’ai participé aux mouvements de jeunesse pendant presque 20 ans, comme animée et animatrice.

Psychologue clinicienne de formation (ULB), j’ai travaillé dans les domaines de

  • l’aide à la recherche d’emploi à Bruxelles,
  • de l’animation de groupes de femmes,
  • de la recherche de subsides pour des projets en cohésion sociale.

Notre petite famille a trouvé son nid à Gentinnes le 14 février 2000. Suite au décès de mon conjoint peu de temps après (papa de nos 2 petits enfants), j’ai pu rebondir grâce à l’amour de mes enfants, de ma famille, de l’amitié et de la solidarité au travers du CPAS de Chastre. Ce fut le temps de la débrouille avec « un peu de tout » en ALE : Nettoyage, gardienne de petits enfants et des consultations thérapeutiques ciblées.

J’ai pu déployer plus de savoir-faire lors mon engagement comme chef d’équipe au sein d’une commune bruxelloise dans le domaine de la prévention sécuritaire et de la cohésion sociale pendant plusieurs années. On m’a aussi confié la tâche d’élaborer des projets, en concertation avec les habitants et tous les acteurs concernés, pour améliorer le « vivre ensemble » de la commune au quotidien. J’y ai complété mes connaissances professionnelles en suivant une formation en sécurité urbaine. La recherche de subsides, la construction de dossiers pour les obtenir et la création de nouveaux projets me sont familiers

En préparation de mon activité d’indépendante complémentaire de psy conventionnée, ancrée dans le concret, je poursuis ma démarche de joindre le développement du bien-être de chacun au bien vivre collectif qui sont indissociables pour moi, au travers de son engagement politique.

Mes priorités pour Chastre sont d’y développer les nouveaux modes de communications de qualité, tant virtuels que réels :

– Une communication entre la commune et les citoyens plus fluide, sans faire de différence entre les copains et les moins copains, pour une démocratie plus vivante et efficace

– des formations en technologies de communication modernes notamment adaptées aux aînés

– des moyens de déplacements pour les jeunes et moins jeunes sans voiture,

– Prévoir et ouvrir « plus grand » les lieux de partages et de rassemblement dans chaque village,

– Promouvoir les entrepreneurs locaux,

– soutenir la transition vers une agriculture durable, locale et plus saine.

Enfin, pourquoi Ecolo plus qu’une autre liste ? Pour sa vision d’avenir qui inclut une plus grande transversalité entre les services communaux, pour son souhait d’une participation citoyenne, son éthique et sa dynamique interne entre le Fédéral et les Locales qui se nourrissent de leurs expériences respectives. Ecolo a une bibliothèque remplie de projets durables : En avant !

Share This