Hélène Ryckmans a 58 ans (née en 1959). Epouse de Charles Lemaire, elle est la maman de 3 jeunes adultes. Installée à Cortil-Noirmont depuis 1991, Hélène s’est impliquée comme parent dans les mouvements de jeunesse dont ses enfants ont fait partie et dont ses deux filles sont devenus animatrices : Patro de Cortil, asbl des Tumuli de Noirmont pour la 64ème BW. Elle a elle-même été animatrice scoute dans sa jeunesse (passée à Waterloo) et active dans le mouvement étudiant.

Sociologue de formation, spécialisée en développement, Hélène a travaillé trois ans au Sénégal pour une ONG internationale, puis de 1987 à 2000 à l’UCL (Louvain-La-Neuve) dans un programme de formation en population et développement (le CIDEP). En 1996, elle rejoint une ONG belge spécialisée sur les questions de l’égalité entre femmes et hommes et Nord-sud. Durant 25 ans, elle y donne des formations pour des publics variés, fait de la consultance internationale (en Afrique surtout) et mène des actions de plaidoyers politiques. Elle participe ainsi à de nombreuses conférences internationales des Nations Unies et au jury du prix Roi Baudouin pour le développement.

Membre de la locale ECOLO de Chastre dès 1999, Hélène est conseillère provinciale de 2003 à 2006, puis siège comme conseillère communale de 2006 à 2015. Hélène Ryckmans devient parlementaire en 2014. Députée à la Région wallonne et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle siège également au Sénat. Elle suit les dossiers Agriculture et nature, Emploi et formation, Relations internationales et Egalité.

Hélène participe activement à la vie chastroise, notamment comme coordinatrice de l’opération 11 11 11 du CNCD, et comme bénévole au sein du groupe Equi-table qui organise le Petit déjeuner Oxfam annuel. Elle chante dans le Chœur Si ça vous chante (devenu Picola Scola) de Gentinnes depuis sa création en 2005.

Par son expérience professionnelle et parlementaire, Hélène dispose de bien des atouts pour mener une équipe soudée. Ecolo a un projet cohérent pour faire de Chastre une commune durable, engagée pleinement dans la transition écologique. Chastre doit préserver son caractère rural, anticiper et innover en matière de mobilité, d’habitat, d’emplois locaux, d’enseignement, renforcer les solidarités.
Hélène souhaite mobiliser les énergies positives, qui sont nombreuses et qu’il faut à la fois soutenir et laisser autonomes. Sa capacité d’écoute l’amène à privilégier la participation citoyenne et collégiale dans la prise de décision. Elle veillera à la bonne gouvernance démocratique, en toute transparence. Avec son expérience dans la gestion et le pilotage de projets collectifs, elle mettra en place à Chastre le plan stratégique transversal qui modernise la gestion publique. Pour que ces projets aboutissent, elle estime important d’assurer la meilleure information aux habitants et de renforcer les solidarités.

Share This