Communiqué ECOLO en marge du conseil communal du mardi 7 mars 2017

Le groupe ECOLO a pris connaissance avec attention du plan de gestion rédigé par le Directeur financier pour la demande du prêt de soudure au CRAC (Centre Régional d’Aide aux Communes de la Wallonie). ECOLO soutiendra ce plan pour permettre à la commune de Chastre de sortir de ses difficultés financières et de prendre un nouveau départ.

Nous regrettons que Chastre ait dû en arriver là et espérons que ce plan sera un signal fort pour modifier les principes et les pratiques de la gestion communale, en défaut depuis plusieurs législatures. Ce plan aura eu le mérite de mettre à jour une série d’informations qu’ECOLO souhaitait recevoir depuis longtemps : une mise à plat des budgets, des comptes, de la gestion financière et une approche prospective des mesures à prendre pour l’avenir, ce qui devrait rassurer aussi le personnel, souvent tenu à l’écart des informations le concernant. Enfin, nous disposons d’un organigramme des services communaux à jour et d’une analyse fine des mesures à prendre pour éviter de retomber dans les mêmes problèmes à l’avenir.

Cependant, nous connaissons les travers de la gestion communale et restons sceptiques sur les chances de voir une équipe modifier radicalement ses pratiques pour arriver à retrouver l’équilibre à l’exercice propre, qui n’a plus été atteint depuis plusieurs années. Le point ajouté au Conseil de ce jour et qui inclut une information sur de nombreuses factures sans bon de commande, que le Directeur financier a refusé d’honorer et que le Collège a fait payer sous sa propre responsabilité, montre bien qu’on « continue comme avant » et que tous les services et agents n’ont vraisemblablement pas compris dans quelles difficultés nous sommes.

Enfin, il importe de rappeler encore et toujours que la majorité de nos moyens financiers proviennent de la poche de nos concitoyens, via l’IPP, le précompte immobilier ou via les taxes et redevances, et que les Chastrois sont en droit de savoir avec précision ce qu’on a fait ou fera à l’avenir de leur argent. Nous demandons donc une communication claire et pédagogique au citoyen sur la situation financière de la commune de Chastre, inspirée du plan de gestion, dans le prochain numéro du « Bien vivre à Chastre ».

Thierry Henkart
Catherine Brusselmans
Andrée Debauche

Share This