Madame, Monsieur,

Chers parents,

Concerne : la décision du Collège communal de supprimer les cours de néerlandais de la 3e maternelle à la 4e primaire dans les écoles communales de Chastre

Lors de la séance du Conseil communal du 21 décembre dernier, le budget communal nous a été présenté, avec la note de politique générale du Bourgmestre. Les finances communales sont dans un triste état. Pour remédier au déficit catastrophique (révélé par les comptes de 2012, présentés en décembre 2016 seulement), la majorité a décidé d’augmenter les impôts locaux, d’emprunter 1 800 000 euros au Centre wallon d’aide aux communes, de vendre deux cures et une ancienne école, en plus de mesures d’économies diverses.

Parmi ces mesures,  une nous parait particulièrement inacceptable: la suppression des cours de néerlandais non obligatoires (donc avant la 5e primaire) dans toutes les écoles communales. Ces cours existent à Chastre depuis 30 ans, à Blanmont et Cortil depuis 2007 et ont nécessité pas mal d’aide des parents lors de leur installation. La commune a ensuite payé le salaire des professeurs en charge de ces cours. Ce serait donc terminé, à dater de la fin de l’année scolaire en cours.

Ecolo-Chastre ne peut accepter ce retour en arrière, surtout parce qu’il revient à faire porter sur les enfants et donc les générations suivantes le poids de la mauvaise gestion financière (entre autres) de notre commune. Voilà deux législatures que nous tirons la sonnette d’alarme, sans être écoutés. Nos enfants paieront donc pour cette incurie dont ils ne sont pas responsables, eux qui seront aussi en charge de la dette publique belge et de l’ardoise environnementale que leurs aînés leur laisseront.

Nous avons marqué notre indignation lors du Conseil du 21 décembre et la majorité a promis – il est vrai, du bout des lèvres – d’essayer de trouver une solution pour ne pas en arriver à une suppression pure et simple des cours de néerlandais, ce qui ferait en plus baisser le niveau atteint en 5e et 6e, bien évidemment. Nous avons suggéré que l’on reporte des dépenses à nos yeux moins indispensables, par exemple,  la construction d’un parking prévu au cimetière de Blanmont (35 000 euros), que l’on revoie l’éclairage public la nuit (87 000 euros par an!), ou que l’on réduise les frais prévus aux bâtiments du culte (90 000 euros), ce qui permettrait de payer le salaire du professeur de néerlandais.

Nous espérons que vous pourrez, en tant que parents et/ou enseignants, appuyer notre demande et veiller à ce que les responsables de l’enseignement communal tiennent leur promesse. Une action forte et conjuguée devrait nous permettre de garantir la formation de nos enfants. Merci d’avance.

Bien cordialement,

Thierry Henkart, Andrée Debauche et Catherine Brusselmans

Adresse de contact : andreedebauche@gmail.com 010/65 68 98 pour recevoir vos réactions ou copies de vos courriers au Collège

Share This